MENU
Menu

 

THIEBAULT SAMY (FR)

Je joue le nouveau bec V16 en chambre large, "années 40's" et T5, anches V16 n°4.



THIEBAULT SAMY (FR)
Né en Côte D' Ivoire de parents enseignants, Samy Thiébault suit un parcours classique au sein du CNR de Bordeaux avant de rentrer en 2004 au prestigieux Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de jazz dont il sort en 2008.
 Parallèlement à ses études musicales il obtient une maîtrise de philosophie mention TB à l'unanimité en Sorbonne (2001). Son premier opus «Blues For Nel» (Musicast) paraît en 2004. L'album lui vaut un franc succès public et critique. En juin 2007, il  présente son second album en quintet «Gaya Scienza» (B Flat / Discograph, 2007). Le groupe conquiert alors  un large public et bénéficie d'un soutien médiatique important : 4 étoiles Jazzman, Sélection du journal Libération, Top 5 des meilleurs albums jazz & World 2007 selon les Inrockuptibles, playlists des radios FIP et TSF...  
L'orchestre de ce "Coltranien au meilleur sens du terme" (le Nouvel Observateur) présente alors en novembre 2010 un projet ambitieux et original : les "Upanishad Experiences", suite de compositions pour un Large Ensemble de onze musiciens librement inspirées de textes de Nietzsche et de Baudelaire. L'acteur Jackie Berroyer y intervient comme récitant et participe à la mise en écho de la musique et de la poésie. L'osmose entre la richesse de l'écriture, la liberté des improvisateurs, le son d'un orchestre uni et la mystique évoquée par les poèmes créée une véritable dynamique autour du groupe et du saxophoniste. Il est alors présent sur les plus importantes scènes du jazz en France et draine un public toujours de plus en plus nombreux et fidèle.
L'année 2013 marque une nouvelle étape dans le parcours de cet artiste exigeant et en constante recherche avec la parution de son nouvel album, «Clear Fire» sur le label «Gaya Music Production», structure dont il est d'ailleurs l'initiateur. Le rythme et ses diverses danses intérieures ou extérieures, est l'objet de cette nouvelle aventure, dans tout ce que cela implique de physique et de spirituel. L'apport de la voix dans l'orchestration, des percussions traditionnelles du Maghreb (dont Samy est en partie originaire) associées à une rythmique puissante, connaissant la tradition et le langage du jazz le plus vivant, donne naissance à une matière sonore originale, organique tout autant que méditative.
 Enfin, notons que Samy Thiébault écrit régulièrement pour le théâtre et le cinéma : pour le Festival d'Avignon 2009 avec la pièce de Matei Visniec "L'histoire des ours Pandas...", pour le film d'Edouard Tissot "En son absence" (octobre 2010), et pour le film d'Yvon Marciano "Vivre" (sortie septembre 2009). Il enseigne aussi le saxophone et les musiques improvisées au Conservatoire de Choisiy Le Roi.