MENU
Menu

 

ARRIGNON MICHEL (FR)

Michel Arrignon joue le bec Vandoren B40 Lyre et les anches V•12 n°3,5.



ARRIGNON MICHEL (FR)
Michel Arrignon est entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1964, à l'âge de 16 ans et y a obtenu les Premiers Prix de clarinette et de musique de chambre (Delécluse, Oubradous) à 18 ans.

Après le cycle de perfectionnement de musique de chambre, il part étudier aux États-Unis (Forrest).
À 19 ans, Michel Arrignon fait partie de l'Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales, sous la direction de Éric Leinsdorf. Après un Second Prix au Concours International d'Exécution Musicale
de Genève à l'âge de 24 ans, attiré par la musique du XXème siècle, il jouera au sein d'ensembles tels que Musique Vivante (D. Masson) et "2E2M" (P. Mefano). Au cours de la même année, il est nommé professeur au Conservatoire d'Orléans.

Engagé par P. Boulez en 1976, à la création de l'Ensemble Intercontemporain, il y jouera le répertoire du XXème siècle et enregistrera plusieurs disques sous sa direction. Pendant 7ans, il créera de nombreuses pièces pour clarinette, dont Sequenza VIII de L. Berio, Latitudes de Ph. Fénelon, Pièce pour clarinette et trombone de G. Grisey, Donnerstag aus Licht de K. Stockhausen…

En 1984, Michel Arrignon entre à l'Orchestre National de l'Opéra de Paris comme clarinette solo.

Il a joué avec les musiciens les plus renommés ; il a fait partie de l'Ensemble à vents M. Bourgue et a fondé le Quatuor O. Messiaen.

De 1989 à 2009, Michel Arrignon est professeur de clarinette au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Depuis 2009 il est titulaire de « la Cathedra de Clarinete » de l' Escuela Superior de Música Reina Sofía à Madrid
Il se consacre à l'enseignement et à une carrière de soliste international partagée entre les concerts, les masters classes et les jurys de concours internationaux.
Il est également essayeur chez Buffet Crampon et contribue au développement de la clarinette depuis 1985.

Discographie :
on notera particulièrement les Pièces pour clarinette seule de J.M. Singier et de P. Burgan, le Concerto en Fa Mineur de C.M. Weber, le Concerto en La pour petite clarinette en Ré de J. Molter,
Ebony Concerto de I. Stravinsky (EIC P. Boulez), 2 interprétations du Concerto de W.A. Mozart, l'une avec l'Orchestre de l'Opéra de Paris et G. Prêtre, l'autre avec l'Orchestre J.F. Paillard, dans sa version originale pour clarinette de basset, le Quatuor pour la fin du Temps d'Olivier Messiaen (sous la direction musicale de Messiaen) et un enregistrement en concert (2012) des Quintettes de Mozart et Brahms avec le Quatuor Morgaua à paraître (ALM)